Recycler les piles est un double engagement : lutter contre la pollution de la nature et préserver la santé de tous. En effet, à cause des métaux lourds qu’elles contiennent (nickel, plomb, mercure, cobalt, fer, zinc, aluminium, ou lithium), les piles jetées dans la nature ou mises en décharge ont des effets néfastes sur l’écosystème, en particulier sur les nappes phréatiques.

A titre d’exemple, une petite pile bouton contenant du mercure jetée dans la nature pollue 1m3 de terre et 1 000m3 d’eau pendant 50 ans. Les eaux et nappes phréatiques sont contaminées par les piles jetées en décharge, et lorsqu’elles sont incinérées, elles produisent des gaz toxiques pour l’environnement.

Chez l’Homme, par ingestion ou inhalation, ces métaux dégradent le système nerveux, le sang et les reins.
Si paradoxalement moins d’une pile sur deux est recyclée, la pile est un objet très facilement recyclable. Les métaux récupérés sont utilisés de nouveau dans l’industrie (ferromanganèse, mercure…)